04/01/2017

Délice du mois : le pomelo chinois

Un "honey pomelo" dans son filet

Qu'est-ce que c'est dans ce filet ? Un pamplemousse ? Une énorme poire ? Réponse : un pomelo chinois*, Citrus maxima de variété "honey", pour les botanistes. Sa pulpe sans une once d'acidité éclate sous la dent et ravive vos salades, qu'elles soient de fruits ou de légumes.


Où acheter un pomelo chinois ? Dans les grandes surfaces ou les primeurs asiatiques, avec les agrumes, vous avez sûrement déjà remarqué ce fruit sous la double protection d'un film plastique et d'un filet à poignée. Un accessoire bien pratique pour le saisir. En effet, il pèse souvent plus de un kilo et possède les mensurations d'un melon jaune. 
Les variétés "pink" et "chandler", à écorce rose ou rouge, ont les mêmes qualités. En revanche, réservez le "tahiti", bien acide, aux préparations cuites, avec poissons et crustacés.

Comment choisir son pomelo chinois ? Comme tous les agrumes, certains spécimens se révèlent secs une fois ouverts. Une peau souple témoigne d'une bonne maturation.

Comment découper le pomelo chinois ? Coupez-le en quartiers, arrachez l'écorce jaune très épaisse puis pelez à vif, en enlevant toutes les peaux, avec les doigts puis au couteau.


Comment préparer le pomelo chinois ? Bonne nouvelle, ce pomelo n'a pratiquement pas de pépins, ou si petits qu'on peut les laisser ! La pulpe, très dessinée, est très esthétique dans les assiettes. Elle résiste un peu sous la dent, ce qui apporte du croquant et du juteux. On peut facilement, au choix, la trancher au couteau ou l'effilocher.


En apéritif, je le sers en mini-brochette, avec une lichette de chorizo et une olive transpercés d'un cure-dent.
En salade, je le mélange à du chou rouge, de la carotte, de la coriandre fraîche et de la courgette blanche émincés, avec une sauce réunissant vinaigre de cidre, huile de sésame grillée, moutarde en grains, échalote, citronnelle, sel et poivre.
Si vous n'avez ni coriandre ni citronnelle fraîches, utilisez quelques gouttes de leur huile essentielle (voir mon post ici). D'autres idées avec la citronnelle ici.


Pour conclure, ce pomelo a quand même un défaut : son bilan carbone, avec tout cet emballage et sa provenance lointaine ! 
En Chine, on le déguste traditionnellement à la fête de la lune pleine de la mi-automne, avec les "gâteaux de lune" ronds.

2,50 € environ, de novembre à mars.

* Dans tous les supermarchés, ce pamplemousse est incorrectement qualifié de pomelo. Comme c'est la dénomination la plus courante, je l'ai adoptée.
 
Merci à Liang pour le prêt de son poème calligraphié en décor de la photo !

4 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. J'en ais eut un ce matin faut que j'y goûte , je ne connais pas..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous verrez, c'est très bon et facile à éplucher !
      Bonne dégustation !

      Supprimer