18/12/2015

Délice du mois : la pavlova

Ce Noël, pas de bûche. Moi, c'est pavlova ! Sur son lit de meringue, la chantilly fait tralala sous les jolis fruits de l'hiver. Beaucoup d'effet et pas tant de travail que ça.

Un bon coup de fouet. Pour réaliser ce classique sans panique, il vous faudra juste un fouet électrique tonique et un four précis.

Un peu d'organisation. La meringue est meilleure après avoir séché un peu. L'idéal : la cuire la veille au soir et la laisser refroidir toute la nuit dans le four. Le jour J, une heure avant le repas, faites la chantilly et le montage. Beaucoup moins de travail que pour une bûche, mais si vous y tenez, voyez ma recette ici (clic !).

Exotique et chic. Conviez tous les fruits d'outre-mer. Les meilleurs : l'ananas pain de sucre* ou victoria, la mangue avion mûre à point nappée de pulpe de fruit de la passion. Pour le show, des tranches de carambole dessinent une étoile dans tous les tons de jaune.

Ma recette. J'ai pris comme base une recette divulguée par la très belle et bonne revue 180°C dans son numéro 2 automne-hiver 2013-2014, déjà collector. Vous pouvez l'acheter sur leur site ici. J'ai mis 20 g de sucre en moins et utilisé du vinaigre de cidre.

1- La meringue, la veille au soir. Mais non, ce n'est pas dur à réussir ! Fouettez en neige 4 blancs d'œufs. Ajoutez progressivement 150 g de sucre en poudre puis 1 cuillère à café de vinaigre de cidre ou de riz, et 2 cuillères à café de maïzena. Ces deux derniers ingrédients laisseront le centre de la meringue moelleux comme une guimauve !
Etalez en cercle sur du papier sulfurisé et enfournez à 150°C. Baissez immédiatement à 120 °C, voire 100 °C si la meringue bronze trop. Laissez cuire 1 heure puis éteignez le four. Laissez la meringue refroidir à l'intérieur.
 
Allez vous coucher : vous rêverez certainement de banquise et de pingouins.

2- La chantilly. Fouettez 50 cl de crème fleurette non allégée. C'est le gras qui la fait monter. Mettre les fouets et le saladier au congélateur 20 minutes avant aide aussi. Quand la crème forme des becs, ajoutez une cuillère à soupe de sucre en poudre.

3- Le montage. Epluchez et découpez les fruits et finissez le montage. Stockez au frais. Juste avant de servir, demandez aux enfants de finaliser le décor.
Sur la photo, Sam, 10 ans, nous a fait quelque chose de bien girly !

4- Succès garanti. Rassurez-vous, ceux qui n'aiment ni la meringue ni la chantilly adorent la pavlova... oui, c'est un dessert magique !

*Aussi appelé ananas bouteille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire