07/06/2013

Délice du mois : les pâtes à la sarriette sauvage

David Le Ruyet est un jeune agriculteur passionné par le blé tendre. Il en fait d'excellentes pâtes. Croyez-moi sur parole... Mon sang italien ne saurait mentir !
Question pâtes, je suis très difficile. Toute une enfance à regarder puis aider ma grand-mère à préparer ses raviolis maison laisse des traces. 

Blé dur contre blé tendre. Avant de goûter ces pâtes, j'étais persuadée qu'il n'y avait de bonnes pâtes que de blé dur. Avec lui, saveur et fermeté sont garantis. Le blé tendre, comme son nom l'indique, est plus facile à réduire en farine. Son goût assez neutre, sa souplesse une fois mélangée aux liquides en font l'ingrédient de base des pâtisseries et du pain. Mais des pâtes ?!

Secrets de fabrication. Pour réussir ces pâtes de blé tendre, David Le Ruyet a tout repris depuis le début. Depuis le grain, donc. Pas d'insecticides, calibrage du grain par une machine de 1890 retapée, passage à la meule de pierre dans le moulin construit par le grand-père, mise en œuvre immédiate de la fabrication des pâtes, séchage lent à basse température... Tout a été repensé. Résultat : une saveur de noisette et une vraie "mâche".

Tout tout seul. David Le Ruyet maîtrise toute la chaîne artisanale de fabrication de ses pâtes. Même les photos du site internet, qui mettent en scène les sachets de pâtes dans ses champs, sont de lui ! Manifestement, ce souci du détail paie. Ses produits sont proposés par les meilleurs chefs et accumulent les récompenses.



Du soleil dans l'assiette : Fettuccine à la sarriette sauvage. Dès l'ouverture du sachet, on part en voyage dans une garrigue idéale, sur les ailes d'un parfum très marqué. Et la saveur après cuisson est tout à fait fidèle. Une merveille ! Avec du beurre salé, ces pâtes d'origine bretonne donnent déjà toute satisfaction. Avec un gibier ou un agneau aux accents aillés, c'est un grand moment.

Rare... et cher. Attention, les ruptures de stock sont fréquentes. Rattrapez-vous avec les autres variétés : au curcuma, à la truffe noire, au basilic...
5,30 € les 200 g : des pâtes de luxe, oui, mais ça les vaut !

Plus d'informations 
Pour commander, cliquez ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire