29/06/2012

Nourritures terrestres et spirituelles

Oups ! Je l'ai fait ! Acheter un livre au supermarché, entre ma botte de carotte et mon merlu ! Un Gallimard, s'il vous plaît. Et le dernier Pennac en plus. Bon, j'ai un peu honte quand même de lâcher les libraires sur ce coup-là. Ils font un métier irremplaçable et de plus en plus ingrat, sous le feu nourri des nouveautés pas toujours très fraîches.


Reste que c'est assez savoureux de pouvoir acheter un livre sur le corps et ses exigences dans un lieu où l'on est censé acheter de quoi calmer la faim et la soif. Ce livre, je l'ai déjà lu et aimé, je l'achète pour l'offrir cette fois.


Figurez-vous que l'exemplaire que j'ai lu m'a été dédicacé par Daniel Pennac lui-même en personne ! Par un concours de circonstance, je me suis retrouvée à dîner avec lui chez des amis, et je suis repartie avec ce collector !




Il est comment Daniel Pennac, au naturel ? Aussi drôle, profond et charmant que ses livres ! C'est un narrateur né. Il sait comme personne monter en épingle une anecdote, trousser un souvenir, rendre présents les absents évoqués. Le tout porté par une voix à la sonorité captivante, dont il aime jouer à l'occasion de lectures publiques dont il n'est pas avare.




Mais il est comment, le dernier Pennac ? Trop bien. Vraiment. Un projet totalement gonflé, du jamais lu, formidablement ciselé. Trop peut-être ? Le narrateur commençant son journal à l'âge de 13 ans, il est peu plausible qu'il écrive déjà aussi bien ! Mais peu importe, on se régale. Ce Journal a tout d'un grand : il est totalement personnel, et absolument universel. Il touche au cœur chacun, d'une façon différente à chaque fois, comme s'il ne parlait qu'à vous.


Obsédée culinaire, j'ai retenu des passages très intéressant sur le goût et le dégoût pour certains aliments... 


Journal d'un corps, de Daniel Pennac, Gallimard 22,31 €
Plus d'infos et une présentation par l'auteur en video ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire