14/08/2011

Avec les enfants : Chocostory, pour les fondus de chocolat

Découvrez 4 000 ans d’histoire du cacao, ses objets, son commerce, ses secrets de fabrication. Le parcours d’exposition à travers le temps et l’espace vous apprendra beaucoup sur ce passionnant aliment et pour les plus pragmatiques, une démonstration-dégustation couronne le tout.



En tant que membre de la première heure de l'association CACAO, le Club des amateurs de chocolats artisanaux d'origine, qui publiera cet automne dans la presse sa sélection des 20 meilleurs artisans chocolatiers de France (j'y reviendrai), je me dois d'initier les plus jeunes aux mystères du cacao.


Je fais la visite avec Lucile, ma belle-fille de 9 ans : « C’est bizarre comme fruit ! On utilise que les pépins alors ? » Oui, et il faut tout un savoir-faire pour les récolter, les sécher, les torréfier, les concasser et enfin les « concher » pour les transformer en pâte.
À travers les siècles et les civilisations, on pioche des idées de recettes : la sauce mole au cacao et piment enrobe le poulet au Mexique ; le poivre, la cannelle et la vanille s’ajoutent à la boisson chaude dans l’Espagne du 16e siècle…
L’expo temporaire « Chocolat et santé » donne beaucoup à lire aux petits mais pourfend utilement certains clichés sous la caution du docteur Hervé Robert, médecin nutritionniste, enseignant à Paris XIII et co-auteur de Tout sur le Chocolat aux éditions Odile Jacob. Non, le chocolat riche en cacao ne fait pas spécialement grossir et oui, il protège des accidents vasculaires. Son légendaire effet « antistress » ? Il serait plus dû à son agréable flaveur qu’à l’action de ses composants.

En fin de visite, on peut vérifier tout ça in vivo. Toutes les demi-heures, démonstration de fabrication de bonbons de chocolat, doublée d’une dégustation. « Dis, on reste pour la suivante ? Là c’était au chocolat noir, après c’est chocolat blanc ! »




C’est vrai qu’on est bien, là. Il fait frais et ça sent bon. On se laisse bercer par les explications très pro en anglais et en espagnol en prime. Maintenant on sait enfin comment on fait entrer le praliné dans la coque de chocolat des bouchées !
Ensuite, nous dévalisons la boutique. On y trouve les très bons produits du chocolatier Belcolade, numéro deux du chocolat de couverture belge, partenaire du musée. Impossible de résister aux sachets de pastilles de chocolat de grand cru et aux préparations à se damner pour le chocolat chaud : des cubes parfumés traversés d’un pic de bambou, à faire fondre dans le lait chaud. Bonne sélection de livres aussi.

Une délicieuse après-midi... Le prix de la place adulte est largement remboursé par le plaisir non dissimulé des marmots.

Chocostory
28 bd Bonne-Nouvelle 75010 Paris - 01 42 29 68 60
Expo temporaire « Chocolat et santé » jusqu’au 15 septembre 2011
Tous les jours, 10-18h
Adultes: 9 €

 6-12 ans : 6 €

Gratuit pour les moins de 6 ans
En option, dégustation de chocolat chaud 3 €
(recette aztèque, recette espagnole, speculoos, noisette, lait et noir)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire